27.10

La marque France en berne ? Coup sur coup, d’abord heureuse puis triste, l’actualité de ces derniers jours a mis la France sous les projecteurs du monde entier.

blog1

Le 9 octobre à Stockolm, le prix Nobel de littérature était décerné à un écrivain français.

Patrick Modiano imprime le style français dans son oeuvre : des titres aux noms bien de chez nous comme Lacombe Lucien. Des récits romanesques mêlés à des descriptions de Paris qui font entrer le lecteur dans l’intimité de la capitale. Une écriture à la fois simple et pleine de contradictions qui crée un style élégant et romanesque. Ce fameux paradoxe français qui laisse perplexe les étrangers dans bien des domaines ! En décernant pour la 15ème fois le prix à un écrivain français – record mondial – l’Académie suédoise saluait aussi le style France.

Le 21 octobre à Moscou, décédait Christophe de Margerie.
Ce grand capitaine d’industrie iconoclaste, qui défendait l’excellence et la réussite de la technologie française à l’étranger, avait hissé Total au rang des premières entreprises mondiales. Son patriotisme et son caractère bon vivant typiquement français lui avaient valu le nom universel de Big Moustache.

L’IMAGINATION AU POUVOIR ! 
Vu de l’étranger, quel lien unit Patrick Modiano et Christophe de Margerie qui rejoignent les grandes personnalités françaises aussi différentes que Sagan, Saint-Laurent, Ducasse, Trigano ou Michelin ? Si nous sommes reconnus pour être le pays du luxe, de la haute-couture, la gastronomie ou l’art de vivre, vue du monde, la France est surtout le pays du système D, du bon plan et de l’imagination. Car il en fallait de l’imagination pour créer Les Puces, Le Bon Coin, venteprivée.com, Blablacar, JC Decaux et le TGV ! En préservant leur forte identité française, ces lieux, ces sites et ces entreprises ont séduit avec une bonne dose d’imagination pour remporter la première place à l’international. Dans des secteurs aussi variés que la littérature, la parfumerie, la cuisine, l’industrie pétrolière, du caoutchouc ou des cartes routières, la France est une terre fertile d’imagination. Alors qu’attend notre gouvernement pour créer cette marque France promise depuis presque deux ans qui devait porter l’imagination au pouvoir ? A défaut d’avoir de l’argent, il faut de l’imagination. L’Etat manque cruellement des deux.

Un commentaire

  • Heintz Carole dit :

    Puissiez-vous être entendu par le Gouvernement.
    Bravo pour la réalisation de vos projets…vous nous faites rêver!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>